Les Bagues de foi

 

Ces bijoux appelés « bagues de foi » ou encore  « Fede » ou « Mani in Fede » ou « bagues de promesse » ont été nommés ainsi par les collectionneurs du XIXème siècle. Au Moyen-Age, la bague de foi se répand au dans toute l’Europe et restera populaire pendant plus de six cents ans. Ces bagues sont constituées de deux mains droites, jointes ou un en vis-à-vis, seules ou tenant un ou plusieurs cœurs surmontés ou non d’une couronne. Les mains peuvent sortir de manchettes ou manches bouffantes variablement ornées selon qu’il s’agisse d’une main d’homme ou de femme. Le motif était parfois placé à la base de l’anneau. La symbolique de ce bijoux est très forte, les mains représentant l’amitié, la couronne la loyauté et le(s) cœur(s) l’amour. Ces bagues sont donc souvent gages de promesses, de fiançailles ou de mariage et marquent l’union. Les bagues ornées de deux mains droites jointes représentaient l’engagement pris par le couple. En effet, le couple de mariés se joignait les deux mains droites pour officialiser et signifier leur acceptation du contrat. Ces bijoux sentimentaux peuvent être portés indifféremment par des femmes ou des hommes. Ils étaient particulièrement à la mode au XVIIIème et XIXème siècle dans toutes les provinces françaises. Ce motif, constitué de deux mains jointes, peut également se retrouver sur toutes sortes de bijoux : boucles de ceinture ou de chaussure, ou autre fermail, broches, bracelets, colliers, etc..

Exemple de bague de foi en bronze XVI-XVIIème siècle (collection privée) :

baguefoi.jpg

Exemple de fermail du XIVème siècle ornée des deux mains droites jointes (Musée National du Moyen-Âge, Hôtel de Cluny, Paris) :

fermai16.jpg

 


 

sorges |
tout et rien |
super blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | elipsebasenji
| La Baie des Anges
| rafi65